Exposition à Saragosse

truliuliu

Restituer l’esprit d’une montagne solidaire à travers l’image, l’écrit et des échanges, partager une démarche éthique dans l’approche moderne de la montagne : tels sont les objectifs de l’association Montagnes Insolites que l’on retrouve à travers ses activités artistiques et culturelles, ses camps et voyages en montagne.

L’association présentera à Saragosse deux expositions complémentaires.

L’une issue du passé ou l’on retrouve les photographies retraçant l’épopée de « l’Œuvre de Montagne », une œuvre sociale qui naquit à l’Abérouat en vallée d’Aspe en 1945, l’autre versant des Pyrénées aragonaises. Elle ouvrit les joies de la montagne à de jeunes élèves et étudiants, mais aussi ouvriers et milieux défavorisés grâce à la Fédération des Œuvres Laïques et l’Education Nationale.

L’autre toute récente, s’inscrit dans la modernité sur le fil et le « Temps d’une traversée, des Pyrénées » portant un regard photographique et poétique sur ces espaces qui fascinent tant les hommes, d’hier comme d’aujourd’hui, du Béarn comme de l’Aragon, mais aussi d’ailleurs… Continuité d’une pratique démocratique et populaire ou aboutissement dans une société en mutation permanente, le lien social à cette nature authentique et sauvage qui nous est si proche est plus que jamais d’actualité.

Les presentamos dos exposiciones complementarias de la asociación “Montañas Insólitas”

La primera reúne una serie de fotografías antiguas que reflejan lo que fue la denominada “OEuvre de Montagne”, una aventura social que nació en 1945 en el Abérouat en el valle de Aspe, la otra vertiente de los Pirineos aragoneses. Unos jóvenes maestros, idealistas y comprometidos se propusieron acercar a alumnos, estudiantes de medios sociales humildes y obreros, a las alegrías del monte y compartir con ellos los valores del montañismo.

La otra serie de fotografías corresponde a una travesía del Pirineo de Oeste a Este que discurre en gran parte en España y particularmente en Aragón. Su enfoque, a la vez poético y social, traduce la fascinación que ejerce, en una sociedad en permanente mutación, una naturaleza auténtica y silvestre donde los hombres siguen compartiendo los valores del montañismo.

Así estas dos exposiciones tienden un puente entre pasado y presente y se complementan.